M18 76mm Gun Motor Carriage 'Hellcat'

M18 76mm Gun Motor Carriage 'Hellcat'

M18 76mm Gun Motor Carriage 'Hellcat'

Développement
La description
Variantes
Combat
Statistiques

Le M18 76mm Gun Motor Carriage 'Hellcat' était le chasseur de chars américain le plus performant de la Seconde Guerre mondiale, utilisant sa mobilité pour compenser son blindage mince et représentant un grand nombre de chars allemands pendant les combats de 1944-45.

Développement

Le M18 a subi un long processus de développement, avec plusieurs changements de conception pour contrer les changements sur le champ de bataille. Il a commencé sa vie sous le nom de T42 37mm Gun Motor Carriage, une conception de General Motors pour un véhicule avec un profil plus bas que le M10 GMC basé sur un char Sherman. Les travaux sur le T42 ont commencé en réponse à la note d'état-major du 2 décembre 1941 qui demandait un véhicule utilisant la suspension Christie, avec un 37 mm mm. Il devait être propulsé par un moteur Wright Continental.

Le 1er avril 1942, l'armée décide de passer du canon de 37 mm au canon de 57 mm. Le T42 est devenu le T49 57mm Gun Motor Carriage. Le 18 avril 1942, deux véhicules pilotes sont commandés. L'un a été complété par le canon de 57 mm, mais les forces terrestres de l'armée ont alors décidé de ne pas utiliser les canons de 37 mm et 57 mm dans les futurs chasseurs de chars.

En juillet 1942, le général Bruce, commandant du centre des chasseurs de chars, demanda à General Motors s'ils pouvaient produire une version améliorée du T49. Ils ont répondu avec le T67, qui était armé d'un canon M3 de 75 mm (comme utilisé dans le char Sherman), avait une suspension Christie et était propulsé par deux moteurs Buick. Le deuxième pilote T49 a été achevé en tant que T67 unique et a subi des tests à l'Aberdeen Proving Ground vers la fin de 1942.

La version finale de développement était le T70 76mm Gun Motor Carriage. Le Tank Destroyer Command a demandé que le canon de 75 mm du T67 soit remplacé par le nouveau canon M1 de 76 mm. Cela avait été développé dans le but de produire une version plus légère du canon antichar standard de 3 pouces, adapté à une utilisation dans des chars moyens. Il a été utilisé dans le Hellcat et dans les versions ultérieures du M4 Sherman. Le nouveau canon était transporté dans une tourelle ouverte, sans panier de tourelle.

Le pistolet de 3 pouces pesait 1 990 livres et avait une longueur totale de 158,1 pouces. Le nouveau 76 mm M1 ne pesait que 1 141 lb bien qu'il soit légèrement plus long, à 163,75 pouces. Les deux canons utilisaient des munitions similaires, avec les mêmes projectiles mais des cartouches à poudre différentes. Une cartouche APC M62 complète pour le canon de 3 pouces pesait 27,24 lb; la cartouche équivalente pour le canon de 76 mm n'était que de 20,77 lb. Malgré les cartouches plus légères, les deux canons avaient la même vitesse initiale et la même pénétration de blindage.

Les conceptions antérieures de la série utilisaient une suspension Christie, mais le T70 utilisait une suspension à barre de torsion. Il était propulsé par un moteur Wright Continental R975-C1, avec la roue motrice à l'avant (les premiers prototypes avaient la roue motrice à l'arrière).

Six modèles pilotes ont été commandés à General Motors en janvier 1943, bien qu'à ce stade, l'armée ait confiance dans la conception de base et passa une commande de production de 1 000 T70, armés du canon M1A2 de 76 mm, le 7 janvier 1943.

Les six véhicules pilotes ont été livrés en juillet 1943. Les essais avec les pilotes ont suggéré que quelques changements étaient nécessaires, notamment un avant de coque simplifié et une tourelle modifiée avec une agitation qui servait de contrepoids et de stockage.

La pleine production chez Buick a commencé en août 1943, lorsque 83 véhicules ont été livrés. Le service de publicité de Buick a donné au véhicule le nom de «Hellcat», et il était largement mais officieusement connu sous ce nom. Le T70 a finalement été standardisé en tant que M18 76mm Gun Motor Carriage en février 1944, date à laquelle 1 056 avaient déjà été achevés et le pic de production était déjà passé, avec 267 achevés en novembre 1943 et 250 en janvier 1944. Un total de 2 507 M18 (y compris les 6 pilotes) ont été construits et la production a pris fin en octobre 1944.

La production est ensuite passée au véhicule utilitaire blindé T41/M39, qui utilisait le même châssis mais avec la tourelle retirée. 640 (ou 700) de ces véhicules ont été produits entre octobre 1944 et mars 1945, et ils ont été utilisés comme moteur principal et comme véhicule de reconnaissance. 640 de ces véhicules ont été produits à partir de certains des 685 premiers Hellcat, qui ont dû être retournés à l'usine pour faire modifier les engrenages.

On craignait que le M18 ne soit confondu avec un véhicule allemand en raison de la suspension à barre de torsion, qui était rare sur les véhicules américains mais utilisée sur plusieurs chars allemands. Pour tenter d'éviter cela, le nouveau véhicule a fait l'objet d'une tournée d'unités américaines et portait souvent des marquages ​​nationaux surdimensionnés.

La description

Le M18 avait cinq roues de route de chaque côté, avec quatre roues de retour. Il y avait une roue folle surélevée à l'arrière et une roue d'entraînement à pignon à l'avant. La piste mesurait 14,38 pouces de large. Dans les premiers véhicules, la roue folle et la roue motrice pouvaient être ajustées pour modifier la tension de la chenille, mais plus tard, seule la roue motrice pouvait être ajustée.

La tourelle était ronde, avec des côtés inclinés et une agitation à l'arrière qui servait de contrepoids et offrait un espace de stockage. La tourelle était ouverte, avec un anneau de montage pour une mitrailleuse anti-aérienne à l'arrière gauche.

La superstructure avait un sommet plat, avec une zone surélevée derrière la tourelle (au-dessus du moteur). Les côtés étaient légèrement inclinés. Le nez était en deux parties, avec la partie inférieure (au niveau des chenilles) inclinée à 45 degrés et la partie supérieure plus inclinée vers l'arrière, bien qu'il y ait encore une grande zone de plate-forme devant la tourelle.

Le M18 était armé de plusieurs versions différentes du canon de 76 mm. Le M1A1 était le modèle de base sans frein de bouche. Le M1A1C et le M1A2 pouvaient tous deux prendre un frein de bouche. Le M1A1C avait un tir à droite avec un tour complet en 40 longueurs de calibre, le M1A2 était rayé avec un tour complet en 32 calibres. Le canon pouvait tirer des obus perforants, explosifs, éclairants et fumigènes. Dans le rôle de chasseur de chars, il transportait normalement 75 % d'obus AP et 25 % d'obus HE, mais le véhicule était souvent utilisé dans le rôle d'appui-feu avec des obus supplémentaires fournis.

La doctrine des chasseurs de chars signifiait que le M18 avait quelques défauts de conception. L'idée était que les chasseurs de chars seraient utilisés pour attaquer et vaincre toutes les percées blindées allemandes, et ainsi opéreraient derrière les lignes alliées et bien loin de l'infanterie allemande. Lorsque le M18 est entré en combat, il est vite devenu évident que ce serait rarement, voire jamais, le cas. En 1944, les Allemands ne lançaient pas beaucoup d'attaques blindées en masse, et lorsqu'ils lançaient des attaques à plus petite échelle, leurs chars étaient presque toujours soutenus par l'infanterie. Cela signifiait que le sommet ouvert de la tourelle rendait l'équipage du M18 vulnérable aux grenades et aux tirs d'armes légères. Un deuxième problème était que la seule mitrailleuse portée par le M18 était le canon anti-aérien sur le toit de la tourelle. Quiconque utilisait cette mitrailleuse était totalement exposé aux tirs d'armes légères ennemies.

La plus grande force du M18 était sa vitesse, qui était deux fois celle des chasseurs de chars M10 ou M36 et nettement supérieure à celle du char léger M24 Chaffee. Cela signifiait que le M18 était capable d'utiliser des tactiques de « hit and run » pour infliger de lourds dégâts à des véhicules blindés allemands beaucoup plus puissants, sans subir de pertes trop lourdes.

Variantes

Le T86 et le T86E1 ont été développés en 1944 dans le but de produire une version amphibie du M18. Une nouvelle coque amphibie avec une proue à front plat a été développée. Les T86 et T86E1 ont été testés au printemps 1944 et les travaux se sont ensuite déplacés sur le T87.

Le T87 succède au T86. Il avait une coque modifiée et portait un obusier de 105 mm dans une tourelle ouverte. Il était prêt pour les essais en décembre 1944 mais le projet fut annulé à la fin de la guerre.

Le T88 était une conversion plus simple qui montait un obusier de 105 mm dans un M18 terrestre standard. Deux tourelles différentes ont été développées, mais le projet a été annulé à la fin de la guerre.

'Super Hellcat'

Un M18 a été modifié en juin 1945 en lui donnant la tourelle du M36 90mm Gun Motor Carriage. Des chenilles plus larges de 21 pouces ont été installées pour faire face au poids supplémentaire du canon de 90 mm et de ses obus et les espaces de stockage internes ont été modifiés pour faire de la place pour les obus plus gros. Le 'Super Hellcat' fut un succès technique, mais il fut annulé à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Combat

Le Hellcat a fait ses débuts au combat sous le nom de T70 en mai 1944 lorsque deux des véhicules pilotes ont participé au débarquement d'Anzio. Ils ont bien performé dans cette première bataille et ont été considérés comme une grande amélioration par rapport au M10.

Les M18 de production ont commencé à atteindre l'Italie en septembre 1944, atteignant le 805e bataillon de chasseurs de chars le même mois. Ils sont restés en service en Italie jusqu'à la fin de la guerre, participant aux batailles finales dans la vallée du Pô au printemps 1945.

Europe du Nord-Ouest

Le M18 a commencé à apparaître en nombre important après le jour J. Un total de 689 étaient sur le terrain au 15 août 1944, et son premier test majeur eut lieu pendant le siège de Brest. L'environnement urbain ne convenait pas au M18, qui comptait sur sa mobilité pour se protéger, mais il joua un rôle utile dans la bataille, qui dura jusqu'au 19 septembre.

Les 603e et 704e bataillons de chasseurs de chars ont commencé à utiliser le M18 au combat fin juillet, participant à l'opération Cobra, la percée de Normandie.

Un nombre important de M18 ont été impliqués dans l'une des rares batailles de chars vraiment importantes de la campagne française, un affrontement entre les chars américains et allemands à Arracourt le 19 septembre 1944. Le M18 a maintenant commencé à démontrer ses points forts, en utilisant sa mobilité et sa vitesse pour profiter du terrain autour d'Arracourt. Les bataillons M18 se sont impliqués dans une bataille à courte portée avec une force de Panthers et de Panzer IV, et ont infligé de lourdes pertes aux Allemands.

Les 602e, 609e et 705e bataillons de chasseurs de chars entrèrent en combat avec le M18 en octobre 1944. Le 811e suivit en novembre, les 638e et 817e en décembre, le 643e en janvier 1945, les 656e, 661e et 809e en février 1945

Le 827th Tank Destroyer Battalion (Colored) est passé des canons AT remorqués au M18 en juillet 1944. Il a été déployé en novembre et a combattu en Alsace, mais a été retiré en février 1945.

Le M18 a été utilisé pendant la bataille des Ardennes. Ce fut la seule grande offensive allemande de panzer de la campagne dans le nord-ouest de l'Europe, et donc la seule fois où les chasseurs de chars ont été utilisés dans leur rôle d'origine. Même alors, ils étaient rarement capables d'agir en grand nombre contre de grands groupes de chars allemands, mais étaient plutôt utilisés dans des positions défensives individuelles. Un exemple était le 705e bataillon de chasseurs de chars, qui était piégé à Bastogne. Le M18 s'est comporté de manière acceptable pendant cette bataille, mais le canon de 76 mm n'était pas assez puissant et le manque de protection blindée posait toujours problème. Le M36 90mm GMC était considéré comme ayant eu plus de succès, mais souffrait toujours d'un blindage faible.

Après la bataille des Ardennes, le 612e bataillon de chasseurs de chars s'est converti au M18, où il avait perdu beaucoup de ses canons antichars remorqués.

Le 801st Tank Destroyer Battalion fut en partie équipé du M18 en mars 1945. Les 820th et 824th passèrent des canons antichars remorqués au M18 le même mois, tout comme le 822th en avril.

Le 633e bataillon de chasseurs de chars a obtenu le M18 en mai 1945 et l'a utilisé pendant les derniers jours de la guerre. Le 807th a commencé à se convertir au M18 trop tard pour terminer le processus.

Opération Dragon

Le M18 a été utilisé dans le sud de la France au lendemain de l'opération Dragoon.

Pacifique

La première unité à recevoir le M18 dans le Pacifique était le 637th Tank Destroyer Battalion, qui avait reçu ses premiers véhicules en août 1944. Comme pour les premiers chasseurs de chars, la tourelle ouverte du M18 le rendait vulnérable aux attaques d'infanterie japonaise, mais encore une fois comme avec les chasseurs de chars antérieurs, le canon le plus puissant était le bienvenu.

Le M18 a fait ses débuts au combat lors de l'invasion des Philippines. Il a également été utilisé lors de l'invasion d'Okinawa, la dernière bataille terrestre de la Seconde Guerre mondiale.

Après la guerre

Après la guerre, l'armée américaine a étudié le bilan de combat de 39 bataillons de chasseurs de chars. A eux tous, ils revendiquèrent 1 344 chars et canons d'assaut allemands (34 par bataillon), et en moyenne 17 casemates, 16 nids de mitrailleuses et 24 autres véhicules. L'armée américaine a décidé que les bataillons de chasseurs de chars avaient été moins efficaces qu'un nombre équivalent de bataillons de chars normaux, et les bataillons de chasseurs de chars ont tous été dissous après la guerre.

Un certain nombre de M18 ont été donnés à l'armée populaire yougoslave dans les années 1950. Ils étaient encore utilisables au début des années 1990 et certains ont servi dans les forces serbes en Bosnie pendant la guerre civile yougoslave.

Statistiques
Production : 2 507
Longueur de la coque : 21 pieds 10 pouces
Largeur de la coque : 9 pieds 9 pouces
Hauteur : 8 pieds 5 pouces
Équipage : 5 (commandant, chauffeur, trois artilleurs)
Poids : 40 000 lb de poids au combat, 35 526 lb à vide
Moteur : Continental R975-C1 de 340 ch (1 349 premiers véhicules) puis R975-C4 de 400 ch
Vitesse maximale: vitesse de route de 55 mph, cross-country de 20 mph
Portée maximale : rayon de route de 105 à 150 miles
Armement : canon M1A1, M1A1C ou M1A2 76 mm L/55 avec 45 obus, plus une mitrailleuse antiaérienne montée de manière flexible

Armure
Avant de la tourelle : 1 po / 25 mm
Côtés et arrière de la tourelle : 0,5 po/ 13 mm
Coque avant, côtés et arrière : 0,5 po/ 13 mm
Haut de la coque : 5/16 po/8 mm
Plancher : 0,25 po/6 mm


M18 Hellcat

  • Ajoute un artilleur à la mitrailleuse de calibre .50 montée sur pivot, lui confère une capacité anti-infanterie.
  • Coûte 75   75 à installer.

Les Chariot à moteur de canon de 76 mm (G.M.C.) M18 ou le M18 Hellcat est un véhicule de récompense pour Company of Heroes: Tales of Valor, remplaçant le chasseur de chars M10.


M18 76mm Gun Motor Carriage 'Hellcat' - Histoire

RANG III : M18 GMC

Canon de 76 mm M1A2
12,7 mm Browning M2HB

Allez léger, allez vite, ne vous arrêtez pas - ces mots résument à peu près le M18 Hellcat, chasseur de chars américain de rang III avec une valeur BR de 5,0. Et tandis que le canon est plutôt médiocre et que le blindage est inexistant, un trait fait du Hellcat l'un des chars potentiellement les plus dangereux sur le champ de bataille : sa vitesse.

Si vous venez d'acheter le M18 Hellcat, vous êtes probablement bien habitué à son prédécesseur, le M10 Gun Motor Carriage. Le M10 a peut-être un bon canon pour son BR, mais il est plutôt lent, le blindage est mince et la rotation de la tourelle à manivelle est un inconvénient douloureux. Sa vitesse n'était pas suffisante pour suivre la doctrine des chasseurs de chars américains, qui exigeait que les chasseurs de chars soient aussi rapides que possible, leur permettant de répondre rapidement aux percées blindées ennemies en se déplaçant et en éliminant la poussée blindée. L'armée américaine avait donc besoin d'un véhicule plus rapide et plus léger. Le développement a ensuite abouti au prototype T70. Il était armé du canon de 76 mm M1, développé à l'origine pour le char moyen Sherman, mais sa caractéristique principale était la vitesse - le prototype était capable d'atteindre une vitesse de 92 km/h, ce qui en faisait facilement le véhicule à chenilles le plus rapide de toute la guerre et l'un des véhicules à chenilles les plus rapides jamais créés.

Les véhicules de série, désignés sous le nom de M18 GMC et produits à partir du milieu de 1943, avaient leur vitesse plafonnée à &ldquoonly&rdquo 45 mph (72 km/h), mais le véhicule était toujours extrêmement rapide avec un excellent rapport puissance/poids, comme le Continental R- Le moteur radial 975-C4 refroidi par air, produisant 400 chevaux, ne devait propulser qu'un peu plus de 17 tonnes. Vous remarquerez cet avantage presque immédiatement - le Hellcat accélère vite, va vite et tourne vite, et ressemble plus à un char léger qu'à un chasseur de chars. La fameuse vitesse de pointe de 45 mph (72 km/h) n'est réalisable que sur les routes, cependant, comme hors route, la vitesse de pointe est de 28-31 mph (45-50 km/h). C'est tout de même une bonne performance qui vous procurera une très grande mobilité. C'est cette mobilité qui était le principal argument de vente du Hellcat dans la vraie vie. Les équipages du Hellcat ont rapidement appris à utiliser la vitesse de leurs machines pour foncer sur les flancs ennemis et surprendre les blindés allemands par le côté. Dans le jeu, la vitesse fait du Hellcat l'un des meilleurs capteurs de zone de contrôle, capable de courir devant et d'occuper la zone de contrôle bien avant que l'équipe ennemie n'atteigne même la portée. Comme le véhicule est très léger et dispose d'un moteur puissant, il peut facilement gravir des collines et des obstacles, et si vous connaissez bien la disposition de la carte, vous pouvez trouver et atteindre des positions inaccessibles par d'autres chars, comme le château sur la carte Mozdok, ou la carte bords de la carte du Kouban. Cela signifie que si le joueur est suffisamment audacieux et rusé, il peut trouver de bonnes positions pour tirer des tirs de flanc sur des chars ennemis sans méfiance.

La doctrine antichar établie par l'armée américaine exigeait des véhicules rapides et puissants
capable d'arrêter les tactiques allemandes de blitzkrieg en tendant une embuscade aux forces de chars attaquantes.

En parlant de tir - comme cela a été mentionné, le Hellcat est armé du canon M1 de 76 mm, le même que celui des chars moyens Sherman armés de 76 mm. Dans le jeu, les munitions AP par défaut vous permettront de percer jusqu'à 155 mm de blindage de près et jusqu'à 88 mm de blindage à une distance de 1500 mètres - bien que cela sonne bien, le M79 AP est un tir solide seulement (manquant ainsi de la charge d'éclatement, ce qui entraîne un effet post-pénétration plus faible) et a des performances plutôt médiocres contre un blindage incliné ou incliné. La cartouche M61 APCBC améliorée a une pénétration plus faible, 127 mm au mieux, mais a de bien meilleures performances contre les blindages inclinés, conserve mieux sa pénétration sur la distance et a un remplissage explosif, lui permettant de paralyser ou de détruire les chars ennemis beaucoup plus rapidement. La pénétration la plus élevée est assurée par la cartouche M93 APCR, qui est capable de pénétrer jusqu'à 221 mm de blindage à bout portant et 124 mm à une distance de 2 kilomètres, mais n'a qu'un faible effet post-pénétration et a un faible performances contre des cibles inclinées ou inclinées. Dans la vraie vie, de telles performances étaient efficaces contre la plupart des véhicules allemands courants tels que le char moyen PzKpfw IV ou le canon automoteur StuG III, mais luttaient contre le blindage frontal du char lourd Tigre ou du char moyen Panther à des distances presque moindres, car les obus réguliers étaient souvent capables de percer le Tigre ou le Panther seulement à courte distance, et les obus APCR étaient rares.

AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DU VÉHICULE :

AVANTAGES:

  • Rapide
  • Profile bas
  • Retour très rapide
  • Vitesse de rechargement rapide
  • Pistolet efficace de 76 mm
  • Vitesse de rotation rapide de la tourelle
  • Bon rapport poids/puissance
  • Les obus APCR ont une pénétration très élevée
  • Les obus APCR tirés sur lui auront de grandes chances de passer à moins qu'ils ne visent les équipages et les modules.

LES INCONVÉNIENTS:

  • Le commandant est exposé
  • Les SPAA peuvent vous tuer très rapidement
  • Sujet aux obus HE et HEAT
  • Très vulnérable aux barrages d'artillerie
  • Si le moteur est endommagé, vous êtes une victime facile
  • Les obus de série sont inadéquats contre les armures lourdes
  • Dessus ouvert qui expose l'équipage aux tirs de mitrailleuses et aux éclats d'obus
  • Armure en papier et peut être facilement pénétrée par des mitrailleuses lourdes et des armes d'avion

Visitez le wiki officiel de War Thunder pour plus d'informations sur ce chasseur de chars américain.

Dans le jeu, cet inconvénient vous affectera également, car vous pourrez rencontrer à la fois des chars tels que le PzKpfw IV ou le T-34, tous deux facilement pénétrables même à distance, et les chars Tigre, Panther ou même IS-2. , qui ont suffisamment de blindage pour pouvoir facilement rebondir sur vos tirs à plus longue portée. C'est là que vous utiliserez pleinement la mobilité du Hellcat, car aucun char sur une portée BR donnée n'est à l'abri d'une frappe latérale, et un ennemi flanqué est une cible parfaite. Comme les autres chasseurs de chars américains, le Hellcat a une tourelle, supprimant la limitation habituelle des autres destroyers de style casemate, et par rapport au M10, la vitesse de rotation de la tourelle est beaucoup plus rapide en raison de l'entraînement de la tourelle, ce qui améliore votre temps de réaction. De plus, le Hellcat est armé d'une seule mitrailleuse flexible de calibre M2 .50, pilotée par le commandant. Cette arme convient non seulement contre les avions ennemis volant à basse altitude, mais aussi contre les adversaires non blindés - l'inconvénient est l'exposition du commandant, car tout le haut de son torse est découvert et très vulnérable aux fragments et aux tirs de mitrailleuses.

La mobilité n'est pas seulement importante pour le Hellcat - elle est carrément vitale pour sa survie. L'exigence de vitesse élevée et de faible poids ne pouvait être satisfaite qu'en réduisant la protection du blindage à presque zéro. En conséquence, le blindage Hellcat n'a que 0,5 pouce (12,7 mm) d'épaisseur tout autour de la coque, avec le blindage le plus solide de 1 pouce (25,4 mm) d'épaisseur situé à l'avant de la tourelle et recouvert d'une autre plaque supplémentaire de ¾ pouces (19 mm) sur le masque, ce qui porte l'épaisseur du masque à 1 ¾ pouces (44,4 mm). La capacité de survie du Hellcat est donc extrêmement faible, car même les mitrailleuses de gros calibre peuvent facilement percer votre armure fine comme du papier par l'avant. Les obus HE sont absolument mortels non pas à cause d'un blindage inexistant, mais à cause de la tourelle à toit ouvert, exposant l'équipage à des fragments et à des mitraillages aériens. Il est donc crucial d'éviter complètement d'être touché, en particulier par des véhicules antiaériens automoteurs, car ceux-ci peuvent déchirer votre Hellcat en un clin d'œil.

Dans la vraie vie, le Hellcat était surtout apprécié pour sa capacité à zoomer rapidement sur le champ de bataille et à se déplacer là où c'était nécessaire. Utilisez également cette méthode dans le jeu - utilisez votre accélération et votre vitesse pour trouver rapidement une position favorable et visez des tirs de flanc. Une fois repéré, battez-vous immédiatement en retraite et déplacez-vous, car vous ne pouvez tout simplement pas subir de dégâts. Lorsque vous jouez sur des cartes ouvertes telles que Mozdok ou Koursk, utilisez le terrain pour vous couvrir autant que possible et dirigez-vous rapidement vers le flanc ennemi lorsque vous jouez en mode Battle, ou pour limiter les zones lorsque vous jouez en mode Domination ou Break. Lorsque vous jouez sur une carte rapprochée telle que l'Avance vers le Rhin, votre connaissance de la situation est cruciale - évitez les points d'étranglement et essayez plutôt d'utiliser des ruelles latérales pour contourner l'ennemi et attaquer l'arrière ou la zone ennemie. La connaissance du terrain est alors très importante sur toutes les cartes. Apprenez vos itinéraires de flanc, recherchez de bonnes positions d'embuscade et des moyens de battre en retraite si nécessaire. Cela signifie que le Hellcat nécessite une approche tactique très prudente, difficile à appréhender, mais très satisfaisante une fois maîtrisée. Les engagements sont facilités par un temps de rechargement solide de 6,1 secondes avec un chargeur entièrement entraîné et spécialisé, ce qui donne une cadence de tir d'environ dix coups par minute. sauvez-vous - utilisez votre accélération et votre agilité pour encercler le véhicule ennemi et injecter des obus dans le blindage latéral.

DÉCOUVREZ LE LIVE SITE - SKINS POUR M18 HELLCAT

Les chasseurs de chars américains misent sur une grande maniabilité pour flanquer l'ennemi. Plus rapide signifie plus léger, et plus léger signifie moins d'armure.

Dans la vraie vie, le Hellcat était un véhicule très réussi, qui a également été utilisé comme canon d'assaut léger pendant la Seconde Guerre mondiale et la guerre de Corée. Entre 1943 et 1944, environ 2500 Hellcats ont été fabriqués. Dans le jeu, le gameplay de Hellcat peut être très amusant, car vous pouvez vous déplacer sur le champ de bataille en tant qu'assassin rapide et sournois, frappant vos adversaires par le côté ou par l'arrière, poursuivant des chars légers ennemis ou déjouant les adversaires au combat au couteau gamme. Ce n'est pas exactement le véhicule auquel il est facile de s'habituer, mais entre de bonnes mains, le Hellcat peut changer la donne. Et si vous tombez amoureux du Hellkitty, vous pouvez en avoir non pas un, mais trois, car vous pouvez acheter non seulement le M18 par défaut, mais aussi le M18 premium & ldquoBlack Cat & rdquo, qui est presque identique au M18 ordinaire, mais se vante un gros bonus aux revenus SL & RP et des décalcomanies uniques, et le Super Hellcat, qui conserve la vitesse d'un Hellcat ordinaire mais est armé d'un puissant canon de 90 mm. Le canon de 90 mm est également l'armement du M36 Jackson, qui est le prochain chasseur de chars américain de la lignée après le Hellcat.


Auteur : Jan &ldquoRayPall&rdquo Kozák

Vous voulez en savoir plus sur les véhicules de War Thunder ? Trouvez d'autres profils de véhicules sur notre site Web!


Créer une liste de souhaits

Sa désignation officielle était le M18 76mm Gun Motor Carriage et était le seul véhicule spécialement conçu par l'armée américaine dont la fonction principale était de tuer les chars ennemis. La priorité a été donnée à la mobilité et à la puissance de feu au détriment de la protection blindée, caractéristiques pour lesquelles les unités de chasseurs de chars ont développé des tactiques spéciales. Pendant la bataille des Ardennes, les M18 ont utilisé leur vitesse pour sécuriser des carrefours clés avant les unités ennemies, contribuant ainsi à inverser le cours de la bataille. Alors que la doctrine des chasseurs de chars serait abandonnée après la Seconde Guerre mondiale, le M18 pouvait toujours se vanter d'avoir le ratio tué/pertes le plus élevé de tous les véhicules blindés américains pendant la guerre.

Caractéristiques:

  • Poids : 19,5 tonnes (17,7 métriques)
  • Armement : 76 mm Gun M1A2, Browning .50 cal M2HB
  • Armure : .2-1 po
  • Vitesse : 57 mph (92 km/h)
  • Portée 105 milles (168 km)

Informations supplémentaires sur ce kit de construction personnalisé Brickmania® :

Le modèle M18 Hellcat présente une conception incroyablement robuste avec une tourelle rotative, des pistes de roulement lisses et un canon élévateur et déprimant. Sont également inclus deux trappes d'équipage avant qui s'ouvrent, ainsi qu'un canon BrickArms® de 76 mm, un frein de bouche et un M2HB.

Statistiques du modèle :

  • Conçu par John Canepa
  • 512 éléments LEGO®, BrickArms® et Brickmania®
  • X2 figurines personnalisées
  • BrickArms M2HB, canon de 76 mm et frein de bouche de 76 mm
  • Feuille d'autocollants de haute qualité
  • Instructions de montage imprimées en couleur
  • Éléments imprimés supplémentaires
  • Échelle 1/35e pour correspondre aux autres kits Brickmania
  • Niveau de compétence intermédiaire (4 à 6 ans d'expérience en construction recommandée)

Tous les kits de modèles Brickmania® sont fabriqués à partir de briques LEGO® à l'état neuf. Ce modèle est livré démonté et comprend des instructions de montage imprimées complètes et est emballé dans une boîte scellée. Il s'agit d'un kit en édition limitée et la production peut être interrompue à tout moment.


M18 76mm Gun Motor Carriage 'Hellcat' - Histoire

Chariot à moteur pour canon M18 Hellcat 76 mm

Conception : compartiment moteur

La partie arrière de la caisse est occupée par le compartiment moteur. Le compartiment moteur est séparé des postes de combat et de pilotage par un mur pare-feu.

La partie arrière de la coque est occupée par le compartiment moteur. Le compartiment moteur est séparé des postes de combat et de pilotage par un pare-feu.

La partie arrière était composée de deux plaques. La plaque supérieure appartenant à la superstructure avait une forme de trapèze et était dotée en son centre d'une trappe rectangulaire boulonnée la plaque supérieure faisait toute la largeur du char et était également munie de deux phares arrière. En dessous se trouve la grande plaque arrière du bas de caisse. Cette plaque était dotée en son centre d'une large trappe rectangulaire boulonnée. Les trappes boulonnées servaient en toute logique à l'entretien du moteur. La plaque arrière inférieure disposait également de deux boucles de remorquage et d'un crochet de remorquage montés sur une traverse parcourant toute la largeur de celle-ci.

La partie arrière était composée de deux plaques. La plaque supérieure appartenant à la superstructure avait la forme de trapèze et était équipée en son centre d'une trappe rectangulaire boulonnée La plaque supérieure faisait toute la largeur du réservoir et était également munie de deux phares arrière. En dessous se trouvait la large plaque arrière de la coque inférieure. Cette plaque était munie en son centre d'une large trappe rectangulaire boulonnée. Les trappes boulonnées servaient en toute logique à l'entretien du moteur. La plaque arrière inférieure possédait également deux boucles de remorquage et un crochet de remorquage montés sur une traverse traversant toute la largeur de celle-ci.

La plateau arrière du M18 était doté d'une vaste saillie trapézoïdal. La face arrière était montée sur charnière et servait à la vérification du moteur. La face avant de la saillie et eacutetaient munie de grilles de ventilation. Des grilles de ventilation étaient encore dispoées sur toute la largeur du plateau arrière tout à l'arrière de celui-ci.

Le pont arrière du M18 était équipé d'un vaste renflement trapézoïdal. La face arrière était montée sur charnière et servait à la vérification du moteur. La face avant du renflement était munie de grilles de ventilation. Des grilles de ventilation étaient encore disposées sur toute la largeur du pont arrière jusqu'à l'arrière de celui-ci.

Le moteur du M18 Hellcat était un continental R-975-C4 (essence) de 9 cylindres (montés en étoile), de 15.9 l de cylindrée, développant 460 CV à 2400 tours/minute. Le M18 était particulièment bien motorisé. En effet le R-975-C4 couplé à un poids très raisonnable fournissait au M18 une très grande puissance motrice et une vélocité remarquable. En effet ce tank destroyer léger pouvait atteindre sur route les 80 km/h ! Le M18 emportait jusqu'à 750 l d'essence, ce qui lui procurait une autonomie de 161 km. Le M18 fut l'engine entièrement chenillé, le plus rapide de l'US Army durant la seconde guerre mondiale. Sa vitesse et eacutetait en fait sa meilleure protection contre les armes antichar allemandes.

Le moteur du M18 Hellcat était un R-975-c4 continental (essence) de 9 cylindres (radial), de 15,9 L de cylindrée, développant 460 ch à 2400 tr/min. Le M18 était particulièrement bien motorisé. En effet le R-975-c4 couplé à un poids très raisonnable procurait au M18 une très grande puissance et une vélocité remarquable. En effet ce chasseur de chars léger pouvait atteindre sur route les 80 km/h ! Le M18 emportait à 750 L essence, ce qui lui conférait une autonomie de 161 km. Le M18 était la machine entièrement chenillée la plus rapide, de l'armée américaine pendant la seconde guerre mondiale. Sa vitesse était en fait sa meilleure protection contre les armes antichars allemandes.

La suspension du M18 Hellcat est particulière. En effet il s'agit d'un tout nouveau design n'ayant rien avoir avec la classique suspension verticale du Sherman, utilisée sur pas mal de canons automoteurs et autres conversions. La suspension du M18 était composée de deux fois cinq grands double-galets indépendants (à bandage de caoutchouc) montés sur des barres de torsion (5 essieux). De chaque côté: le premier double-galets était muni d'un double-amortisseur, le second et le dernier double-galets était munis chacun d'un amortisseur.

La suspension du M18 Hellcat est particulière. En effet il s'agit d'un tout nouveau design n'ayant rien à avoir avec la traditionnelle suspension à ressort à volute verticale (VVSS) du Sherman, utilisée sur beaucoup de canons automoteurs et autres conversions. La suspension du M18 était composée de deux fois cinq grandes roues double route indépendantes (avec fixation en caoutchouc) montées sur barres de torsion (5 essieux). De chaque côté : la première roue double route était munie d'un double amortisseur, la seconde et la dernière les roues double route étaient pourvues chacune d'un amortisseur.

La suspension était complétée par deux barbotins avant, deux poulies de tension de chenille arrière et 8 double-rouleaux porteurs. La suspension à barres de torsion était supérieur à la suspension verticale classique car elle offrait une meilleure répartition du poids et une meilleure assise. De plus les amortisseurs procuraient un meilleure confort de marche à l' équipage. La suspension à barres de torsion de type américaine était moins sujette aux blocages par la neige gelée ou la boue que celle de type allemande avec ses galets imbriqués ou entrelacés (à double ou à triple recouvrement). Elle était de plus beaucoup plus facile à entretenir.

The suspension was supplemented by two front sprocket-wheels, two back idlers and 8 double-return rollers. The suspension with torsion bars was higher than the traditional vertical suspension because it offered a better distribution of the weight and a better base. Moreover shock absorbers got a better comfort of drive to the crew. The suspension with torsion bars of the American type was less often victim of blockings by cold snow or mud that that the German type with its overlapped or interlaced road wheels (with double or triple covering). It was moreover much easier to maintain.

Le M18 en raison du système de double-galets fut dotée de chenilles à guides centraux. Un seul type de chenille fut utilisé, la T69. Elle était très différentes des chenilles classiques montées sur le Sherman par exemple. En effet elle était composée de patins de caoutchouc emprisonnés dans un squelette d' acier. Les patins s' imbriquaient les uns aux autres et une simple goupille faisait la liaison.

T69 type: guide central, simple goupille, caoutchouc et acier, lames parallèles (grousers)
Largeur: 305 mm - Pas (espacement): 129 mm - Patins: 2x83 - Contact au sol: 2.959 m

M18 because of the system of double-road wheels was equipped with tracks with central guides. Only one type of track was used, T69. It was very different from the traditional tracks assembled on Sherman for example. Indeed it was composed of rubber links imprisoned in a steel skeleton. The links were imbricated the ones with the others and a simple pin made the connection.

T69 type: Central guide, single pin, rubber and steel, grousers
Largeur: 305 mm - Pitch: 129 mm - Liens: 2x83 - Track ground contact: 2.959 m

En raison des exigences quant à la vitesse du char. Un gros travail sur le poids dut être effectué. Sur un véhicule blindé, c' est l' épaisseur du blindage qui détermine en grande partie le poids. Plus le blindage est épais, plus le poids est important au détriment de la vitesse et de la mobilité du véhicule. Pour ces raisons, le M18 qui devait être un chasseur de char très rapide et très mobile, fut doté d' un blindage très léger qui n' était guère efficace contre les armes antichar lourdes allemandes. La disposition en pente du blindage compensait un peu cette faiblesse (les parois en pentes évacuent en principe plus qu' elles n' encaissent les projectiles ennemis) mais la meilleure protection du M18 était sa vitesse et sa grande agilité.

Because of the requirements for the speed of the tank. A large work on the weight had to be carried out. On an armoured vehicle, it is the thickness of the shielding which determines the weight mainly. Thicker the shielding is, more important the weight is, to the detriment of the speed and the mobility of the vehicle. For these reasons, M18 which was to be a hunter of tank very fast and very mobile, was equipped with a very light shielding which was hardly effective against the German heavy anti-tank weapons. The inclined provision of the shielding compensated a little this weakness (the inclined walls evacuate in theory more than they take the enemy projectiles) but the best protection of M18 was its speed and its great agility.

Red (turret): 13 mm / 70°
Green (superstructure): 13 mm / 67°
Orange (hull): 13 mm / 90°

Blue (mantlet): 19 mm / 30-90°
Red (turret): 13 mm / 81° / 25 mm / 67°
Green (superstructure): 13 mm / 77° / 13 mm / 52 & 26°
Orange (hull): 13 mm / 55° / 13 mm / 37 & 66°

Red (turret): ? mm / 0°
Green (superstructure): 8 mm / 0°
Orange (hull): 5 mm / 0°


76mm Gun Motor Carriage M18 at the American Armoured Foundation Tank Museum.

This vehicle is fitted with the original M18-type drive sprocket and single-pin track. Note that the track is engaged by every other sprocket tooth.

Details of the suspension are illustrated in this image. Note the compensating link attached to the drive sprocket, the purpose of which is detailed below. (Picture from TM 9-755 76-mm Gun Motor Carriage M18 and Armored Utility Vehicle M39 .)

The drive sprocket, wheel spindle, final drive gear, pinion, and pinion shaft were all assembled in a wheel carrier supported by ball bearings that was able to swing the sprocket forwards and backwards as the front track wheel rose and fell, helping to compensate for varying track tension as the vehicle tackled terrain. This compensating link also had a shock absorber attached. (Picture from TM 9-755 76-mm Gun Motor Carriage M18 and Armored Utility Vehicle M39 .)


Militaire

The only armored vehicle purposefully designed as a tank destroyer from the ground up was the M18 Hellcat. Weighing less than twenty tons, the M18 combined fifty-mile-per-hour speed with an improved suspension. Crews roundly applauded the Hellcat s maneuverability. Designers mounted a 76-millimeter, high-velocity gun in the open topped turret of the M18. Like the M10 and M36 tank destroyers, the M18 Hellcat left significant room for improvement in protection for the crews.

The M18 Hellcat tank destroyer was built on the chassis of the Sherman tank. It was the fastest armored vehicle of WW2 at 60 mph on roads. The M-18 was fielded in the latter part of WWII to replace the earlier M-10 Tank Destroyer. The primary mission of these vehicles was to serve in an anti-tank role. Although it appeared to have a turret like a regular tank, these Tank Destroyers had an open top to the turret fixture and they were not enclosed.

Notwithstanding the substitutes and expedients offered the Tank Destroyer Center and the Board, work continued on the development of the T49 which possessed the characteristics necessary for mobility andi maneuverabilty. The creation of the T49 offered definite indications of the basic characterisatics desired but, in line with the need for a heavIer weapon, the Commanding General on 02 July 1942 recommended to the Commanding General, Army Ground Forces, a redesignation of the T49 and requested definitely that the 75mgun M2A3 be used in lieu of the 57mm.

A new 76mm gun embodied the same physical characteristics of the 75mm, and had the same breechblock, recoil and similar design of tube. Through a longer tube and the use of a larger cartridge case, a much higher muzzle velocity and a greater striking power were attained than with the 75mm gun, and that without on appreciable increase in weight. The 76mm gun was in reality a 76.2a caliber weapon, equivalent to the 3 inch but much lighter in weight than the 3 inch. It had the additional advantage over the 75mm of using the same projective as the 3 inch.

The 75mm gun motor carriage with Christie suspension was designated 19 November 1942 as the T67. Representatives of the Board met with the Ordnance Department and manufacturing representatives in Detroit on 22 and 23 December 1942 and the decision was made by General Bruce covering additional important characteristics which were to be incorporated in the GMC 76nm. One of the most important of these decisions was the use of the torsion bar in lieu of springs in the suspension system. On 7 January 1943, the T67 75=m gun motor carriage project was brought to a close and the Ordnance Department designated the 76.2mm gun motor carriage the T70.

The Tank Destroyer Board had adopted as a project the T70 on 31 December 1942 and from that time on until the middle of 1944, continued tests to achieve the perfection desired. Between 31 December 1942 and 23 November 1943, the Board made sixteen complete reports on tests of the T70 and the reconmendations covered in these reports were to effect 137 modifications and changes in the design of the vehicle. Subsequent to the preliminary reports, twelve production models of the T70 were received by the Board during the latter part of 1943 and after the Board had submitted the vehicles and the wea ons to every reasonable test, only fifteen modifications and changes were requested.

The Buick Division of General Motors Corporation had been making its own tests on the experimental models of the T67 and T70. The performance of the vehicle as such as to inspire the nickname "Hellcat", and it was thus named by them. The 76mm gun motor carriage T70 was standardized by 0CM Item 23202, as the M18, 16 March 1944.

During maneuvers, it was clearly discernable that the M-18 showed a tendency to out pace its own security section, and other tank destroyer vehicles. Upon a study by the Board of this problem it was found that by removing the gun and turret from the M18, a utility vehicle was quickly achieved with the necessary speed characteristics to stay up with the M-18. This adaptation of the M-18 was known as the T41 and recom- mended by the Board as an auxiliary vehicle for the tank destroyers. This adaptation of the M18 was designated by OCM Item 26106 on 1 February 1945.

The M18 was designed specifically as a highly mobile, self-propelled gun for action against enemy armor. Its development for this requirement was "from the ground up," - it was completely new. In its design, the 3" (76amm) was selected, with a 15 lb. projectile at 2760 ft/sec muzzle velocity and a penetrati.on of 4.5" of armor at 1000 yards. Since maximum gun power and high mobility were incompatible with armor of tank thickness, protection against small arms only was contemrpiated.

The 76mm (3") gun, utilizing a compact 75mm recoil mechanism, was mounted in an open turret for maximum vision. The direct sight of advanced design fetured an azimuth indicator and quadrant for indirect laying. With a maximum range of 14,500 yards, it was highly accurate. The projectile fit both 76m azd 3" guns and fixed in cartridge case, complete round being 5 lbs, lighter for 76mm than the 3". Since the cases differ, complete rounds are not interchangeable.

The chassis had 1/2" arnor basis. The improved radial engine of 480 hp powered newly designed track, steel, rubber-bushed, with slack compensation, capable of high speed and with life double that of tanks. The slope-clitabibg ability 60% or 50% with towed load of 8000 lbs. The fording depth was 48", and the top speed was 55 mph.

A highly mobile gun motor carriage with new suspension, having individually mounted wheels on trailing arms, torsion bar springing, new track, torqmatic transmissionn, engine and transmission differential removable on rails through doors.

The greatest single accomplishment of the Tank Destroyer Board was the development of the M-18, 76mm GMC Tank Destroyer and the M-39, an all-purpose vehicle. More than 157 modifications were effected on the original design of the M-18. In the development of the M-18, Mr. C. L. McCuen, Mr. W. J. Davidson, Mr. W. K. Haig, Mr. E, T. Ragsdale and other officials of General Motor Corporation deserves special mention for their cooperation and work with Ordnance and the Tank Destroyer Board. Major (later Lieutenant Colonel.) W. A. Wood, Jr., of the Tank Destroyer Board effected. many changes and modifications which resulted in superior performance by the vehicle. For his work in the development of the M-18, Colonel Wood was later awarded the Legion of Merit by the War Department.

The 827th Tank Destroyer Battalion moved to Europe in November 1944 after its scheduled shipment to the Pacific in the spring of that year had been cancelled because of training deficiencies. Other Negro tank destroyer battalions had been converted to service troops by the spring of 1944. Some of these were considered by the 827th to have been better units than itself. The battalion, whose training career had been analyzed and found wanting by previous commanders, had had about two and a half years of training in the United States, but under unusual circumstances. By the time it moved overseas, it had had eight different commanders, more than one of whom had recommended that the battalion be made a service unit. It had been organized and reorganized under four different tables of organization and equipment. It was re-equipped with primary weapons four times. Starting its career with towed 75-mm. tank destroyers, it changed successively to self-propelled M-10's, then to towed 3-inch destroyers, and finally to self-propelled M18's. These changes, normal as tank destroyer theories and weapons changed and improved, involved the disbandment and reconstitution of the battalion reconnaissance company, a unit which, in its final form, was looked upon by the battalion's officers as especially inefficient.

M39 Armored Utility Vehicle (AUV)

The first of the American fully tracked armoured personnel carriers, introduced soon after the Second World War, was of the Kangaroo type. Designated the M39, it consisted of the M18 tank destroyer minus its turret and armament. The Army removed the turret and put people inside an open top. The M39 Armored Utility Vehicle (AUV) was designed, and saw limited service prior to the end of World War II and during the Korean conflict. It suffered froin the same disadvantages as the Canadian and British Kangaroos and was still open-topped. One serious drawback was that it lacked overhead armor. With the introduction of the VT fuse to the battlefield this consideration was of prime importance. However, it was followed fairly closely by the 1A44 which had armor protection all round and which was designed from the start as an armored personnel carrier.


M18 Hellcat

Production began in July of 1943. Unlike the M10 tank destroyer, which used the chassis of the M4 Sherman, the M18 was designed completely from scratch to be a tank-destroyer. Its first taste of combat was in Italy, but the Hellcat also saw action in both north-west Europe, and in the Pacific. However, due to the poor quality of Japanese armor, the M18 was used in more of a fire support role.

Armed with a 76mm gun and powered by Wright R-975 engine, the Hellcat was the fastest tracked vehicle of World War II, with top speeds reaching 60 mph (97 kph). This proved especially useful when flanking German tanks, since most had a fairly slow turret traverse speed. The M18 did have some drawbacks though. Mainly, it had very thin armor and could not take on the heavier German tanks in head-to-head engagements. Its open top also left the 5-man crew not only exposed to grenades and shell fragments, but the weather as well. Hovewer, Hellcat crews took advantage of the vehicle's speed to protect against hits to its thin armor. Many German Panther and Tiger tanks were destroyed because they could not turn their turrets fast enough to return fire.


They Called Them Hellcats

The Hellcat only had three deficiencies. The open turret was susceptible to ground and aircraft fire. In order to achieve its incredible speed, it sacrificed armor plating with as little as one inch as compared to the Sherman Tank s four inches. Finally, the M18 used a smaller Continental nine cylinder gasoline engine as compared to larger and more powerful diesels that were coming into service. The M36 tank destroyer was the diesel-driven replacement for the M18. All of the Hellcats were built by Buick Motors Division.

The Hellcat only had three deficiencies. The open turret was susceptible to ground and aircraft fire. In order to achieve its incredible speed, it sacrificed armor plating with as little as one inch as compared to the Sherman Tank s four inches. Finally, the M18 used a smaller Continental nine cylinder gasoline engine as compared to larger and more powerful diesels that were coming into service. The M36 tank destroyer was the diesel-driven replacement for the M18. All of the Hellcats were built by Buick Motors Division.

U.S. Army Heritage and Education Center.

Les sujets. This historical marker is listed in these topic lists: Roads & Vehicles &bull War, World II.

Emplacement. 40° 12.367′ N, 77° 9.508′ W. Marker is in Middlesex Township, Pennsylvania, in Cumberland County. Marker can be reached from Army Heritage Drive. Touchez pour la carte. Marker is in this post office area: Carlisle PA 17013, United States of America. Touchez pour les directions.

Autres marqueurs à proximité. Au moins 8 autres marqueurs sont à distance de marche de ce marqueur. The Trenches (within shouting distance of this marker) Meet Private Donald D. Kyler (within shouting distance of this marker) Post of Command (within shouting distance of this marker) Sergeant Frederick A. Counsel (within shouting distance of this marker) Splinter Proof (within shouting distance of this marker) Sniper's Nest (within shouting distance of this marker) The Mortar Pit (within shouting distance of this marker) No Man's Land (within shouting distance of this marker). Touch for a list and map of all markers in Middlesex Township.

More about this marker. The marker is unaccountably in the vicinity of the World War I Trench System Exhibit.

Regarde aussi . . . M18 Hellcat. Wikipedia entry. (Submitted on April 15, 2020, by Larry Gertner of New York, New York.)


Brickmania Blog

Its official designation was the M18 76mm Gun Motor Carriage and was the US Army’s only purposely designed vehicle whose primary function was killing enemy tanks. Priority was given to mobility and firepower at the expense of armor protection, traits for which the Tank Destroyer units developed special tactics. During the Battle of the Bulge, M18s used their speed to secure key crossroads in advance of enemy units, helping to turn the tide of battle. While the tank destroyer doctrine would be abandoned after World War II, the M18 could still boast of the highest kill-to-loss ratio of any US armored vehicle during the war.

Weight: 19.5 tons (17.7 metric)
Armament: 76mm Gun M1A2, Browning .50 cal M2HB
Armor: .2-1 in
Speed: 57 mph (92km/h)
Range 105 miles (168 km)

Additional Information about this Brickmania® custom building kit:

The M18 Hellcat model features an incredibly sturdy design with a rotating turret, smooth rolling tracks, and an elevating and depressing gun. Also included are two opening front crew hatches, as well as a BrickArms® 76 mm barrel, muzzle brake, and M2HB.

Designed by John Canepa
512 LEGO®, BrickArms®, and Brickmania® elements
X2 Custom Minifigures
BrickArms M2HB, 76mm Barrel, and 76mm Muzzle Break
High-quality sticker sheet
Full-color printed building instructions
Additional printed elements
1/35th scale to match other Brickmania kits
Intermediate Skill Level (4-6 years building experience recommended)
All Brickmania® model kits are made of new-condition LEGO® bricks. This model comes disassembled and includes complete printed building instructions and comes packaged in a sealed box. This is a limited edition kit and production may be discontinued at any time.


Voir la vidéo: Другой лендлиз. Адская Кошка 76mm