Biographie de Cavaignac

Biographie de Cavaignac

Louis-Eugène Cavaignac Il était un éminent militaire et homme politique français du 19ème siècle. Défenseur des idées républicaines, il a été envoyé en Algérie après la Révolution de 1830. Là, il s'est distingué par son génie militaire jusqu'à ce qu'il devienne gouverneur de la province. Avec l'arrivée du II République française, est revenue à Paris pour réprimer les mouvements ouvriers révolutionnaires et s'est présentée comme la alternative libérale à Louis Napoléon aux élections de 1848.

Il est né le 15 octobre 1802 à Paris dans une famille de tradition militaire. Son environnement était clairement républicain. Son frère Godofredo s'est battu pendant des années contre l'oppression monarchique des Bourbons. Louis-Eugène entre dans l'armée pour occuper le poste d'officier du génie en 1824. La première bataille dans laquelle il participe est celle de Morée en 1828, obtenant le grade de capitaine.

Pendant la Révolution de 1830Cavaignac était stationné à Arras et fut le premier officier de son régiment à montrer son soutien au nouveau gouvernement libéral. À peine un an plus tard, il a été mis de côté à cause de ses idées républicaines ferventes. Cependant, en 1832, ils ont de nouveau besoin de ses services dans la campagne d'Algérie, où il se démarque particulièrement. Il a passé 16 ans dans le pays africain, en poste dans la garnison de Tlemcen. Lors de l'attaque de Cherchell en 1840, il garda le port avec beaucoup de brio, de sorte qu'il fut promu général. Quatre ans plus tard, le duc d'Aumale le porte au grade de maréchal et lui confie la direction des différents districts du territoire algérien.

le éclosion de la Révolution de 1848 l'a ramené à Paris. Là, ils le nommèrent le 20 mars 1848 ministre de la Guerre. Leur tâche était de faire face aux mutineries prolifiques des ouvriers. Pendant les jours de juillet, du 23 au 26, les travailleurs ont protesté contre la fermeture des ateliers nationaux et Cavaignac a dû recevoir les pleins pouvoirs et le poste de chef de l'Etat de France pour pouvoir les réprimer. Son mandat visait essentiellement à mettre fin aux différentes révoltes, en appliquant les mesures les plus sévères contre les insurgés, comme par exemple la déportation des personnes arrêtées vers l'Algérie. Il s'est également brouillé avec les socialistes, qu'il a directement imputés aux soulèvements de juin.

Pensant qu'il pourrait revalider son mandat aux urnes, Cavaignac s'est présenté aux élections. Cependant, son adversaire, Louis Napoléon Bonaparte Il l'a battu par plus de trois millions et demi de voix. La raison en est que les paysans n'ont pas sympathisé avec les propositions libérales et ont préféré le conservatisme de Louis Napoléon.

Pendant la courte période que la Seconde République continua de marcher, Cavaignac resta représentant mais, après le coup d'État de Louis Napoléon, il fut arrêté avec d'autres membres de l'opposition. Cependant, les bonnes relations de Cavaignac avec l'armée ont conduit à sa libération. Les dernières années de sa vie, il passa dans l'Orne avec sa femme jusqu'à sa mort le 28 octobre 1857.

Passionné d'histoire, il est diplômé en journalisme et communication audiovisuelle. Depuis tout petit, il adore l'histoire et finit par explorer avant tout les 18e, 19e et 20e siècles.


Vidéo: Sur le Champ - Accélération logistique: La Bataille de Sadowa